Pourquoi devenir manager facilitateur est-il devenu un indispensable ?

Mai 18, 2021Innovation

Tout comme les méthodes de travail, les formes de management évoluent. Leader, Manager, Coach… Vous aurez surement entendu parler de ces termes, mais connaissez-vous le manager facilitateur, celui qui répond aux besoins de vos collaborateurs ?

Vers la conduite du changement

Le management traditionnel, fondé sur le respect des procédures et une chaîne de décision descendante est devenu obsolète. Ce mode de management n’est plus adapté aux nouvelles organisations du travail. Pour que les entreprises puissent évoluer sur un marché en constante mutation, celles-ci doivent être en capacité d’innover en continu, et ainsi mobiliser l’intelligence collective dont elles disposent. Cela suppose d’être plus proactif, plus agile, plus innovant et plus audacieux. 

Les attentes des collaborateurs quant au management ont également évolué. Selon une étude ifop menée en 2020, 77% des français voudraient que l’entreprise fonctionne davantage comme une démocratie pour les salariés. La quête de sens au travail est devenue l’un des éléments majeurs au sein des organisations. Les salariés aspirent à plus d’autonomie, davantage d’épanouissant, et pouvoir exprimer leurs idées plus librement.

Au regard de ces deux principales évolutions, le rôle du manager doit s’adapter. Sa mission ne se cantonne plus simplement à contrôler son équipe mais bien de faciliter leur travail et de les impliquer dans l’organisation. Selon l’étude ifop mentionnée précédemment, 35% des salariés souhaitent que leur entreprise se transforme en priorité sur le dialogue, le développement du collaboratif et la responsabilisation.

Le rôle du Manager Facilitateur

Bien que certaines organisations revendiquent la suppression de la fonction de manager et sont partisanes d’une entreprise libérée, la fonction de manager reste primordiale dans une entreprise. Notamment pour la prise de décision complexe, l’autorité hiérarchique permet d’apporter un cadre aux équipes. Il parait ainsi plus opportun de transformer le modèle managérial d’une organisation plutôt que de le supprimer.

Le manager facilitateur devient essentiel, il vise à améliorer le fonctionnement d’un groupe dans le but d’atteindre les objectifs fixés. Il accompagne ainsi son équipe dans la réflexion et la prise de décision, sa position consiste davantage à encadrer qu’à imposer.

Au-delà d’adopter de nouvelles postures managériales, le manager doit aussi adosser de nouveaux rôles, à savoir :

  • Cadrer : clarifier le « contrat collaboratif »
  • Rassembler : mobiliser les potentiels et co-construire la collaboration
  • Animer : dynamiser l’intelligence collective
  • Soutenir : protéger et faire grandir ses équipes

Le manager ne change pas de fonction mais voit sa posture se transformer et tendre davantage vers l’écoute et l’agilité. L’objectif du manager d’aujourd’hui est de faire évoluer le leadership de son équipe. Il encourage ses collaborateurs dans la prise d’initiative et dans le développement de leur potentiel personnel. Cette nouvelle posture du manager permettra de créer un environnement basé sur :

  • l’intelligence collective,
  • la créativité,
  • l’adhésion au projet commun,
  • la performance.

Comment mettre en place ce style de management ?

Plusieurs conditions doivent être remplies afin de mettre en place ce nouveau style de management :

  • Offrir plus d’autonomie aux collaborateurs suppose d’instaurer préalablement un cadre de référence à travers « le « contrat collaboratif », qui porte sur le « pour quoi », à savoir l’ambition (la vision), l’identité (les valeurs) et les principes (les conditions de l’autonomisation).
  • La volonté des équipes de passer d’un management bureaucratique à un management basé sur la coresponsabilité et d’instaurer une relation adulte/adulte.
  • Un alignement des pratiques, des modalités de reconnaissance et de suivi de cette nouvelle forme de collaboration par l’ensemble des acteurs.

Aujourd’hui, 64% des salariés estiment qu’au cours des 10 dernières années les relations avec le supérieur hiérarchique direct n’ont pas évolué ou mal évolué. Le succès en management repose sur l’apprentissage, néanmoins, peu de manager ont pu bénéficier d’une formation avant ou après leur prise de fonction, ce qui se fait ressentir auprès des équipes et explique leur insatisfaction.

Pour évoluer vers une relation « Adulte/adulte » il est primordial d’initier le changement en commençant par le manager. D’une part, afin de lui apporter les méthodes et outils nécessaires à cette évolution, d’autre part, car les collaborateurs sont plus à même d’évoluer vers une posture d’Adulte lorsque le manager se l’est préalablement appropriée. 

 Les organisations ont ainsi tout intérêt à former leurs managers et développer leurs compétences comportementales. L’agilité des managers étant devenue un facteur clé de réussite dans la gestion des équipes et des projets. 

Se former à la facilitation

Pour faire face à ces nouveaux enjeux et permettre aux managers d’acquérir les compétences nécessaires à une évolution de leur métier, exoflow a conçu une formation « Manager Facilitateur ».

Grâce à cette formation, vous développez des acquis qui vous permettront de devenir un as de la facilitation :

  • Nouvelle approche du management : techniques de management, de créativité et d’intelligence collective.
  • Développement de la posture de facilitateur : techniques d’animation de groupe de travail et de communication.
  • Création de méthodologies de travail collectif en fonction d’objectifs définis.

Nos formations sont datadocké et finançables par les OPCO.

Découvrez notre programme de formation ici !